Passerelles entre art et handicap

       Le monde comme il est, n’est pas tout rose. Il faut défendre le faible pour l’aider à trouver ou retrouver la force d’espérer au jour le jour. Il faut aussi défendre l’artiste contre l’indifférence et les malentendus, et contre l’oubli d’une relation naturelle et esthétique au monde qu’une certaine hantise de la consommation des objets et des idées entretient. Oui, l’art est joie et défi. Entre artiste et autiste la langue française, en prenant un mot pour l’autre à une lettre près, tisserait un lien invisible entre tous les hommes en attente de sens.

         « Cœur d’artistes » propose au public une collection passagère d’œuvres d’artistes un peu ou beaucoup connus ou reconnus. Occasion est offerte de construire des passerelles entre art et handicap. Qu’est-ce qu’une âme, sinon ce qui cherche à se sculpter en silence malgré le fracas des mots et des choses ? Car nous sommes tous concernés par le paradoxe de la fragilité de l’être. Les œuvres d’art naissent des profondeurs pour glorifier l’apparence et enchanter le regard. Regarder, garder une œuvre, l’acquérir pour se faire le gardien d’un morceau de rêve.

 

 Jean-Paul PICHON-MARTIN                                                                                                                        

 

COEUR D'ARTISTES 2017 : l'équipe !

 

Brigitte Vincens-Bouguereau, Responsable chargée de mission, 06 60 80 51 57

Eve Descours-Brachet, 06 76 86 31 05

Delphine de Labarre, 06 64 78 49 03

Chistophe Chéron, photographe 06 64 09 93 63